Elections cantonales


Dimanche 20 et 27 mars de 8 h 00 à 18 h 00, salle des associations.
Elections cantonales.

Pour quoi on vote?
Les élections cantonales permettent d'élire les conseillers généraux, sorte de parlementaires des départements. Chaque conseiller représente un canton. Ce scrutin a lieu tous les trois ans, mais il ne concerne à chaque fois que la moitié des cantons de chaque département. Le mandat d'un conseiller général est habituellement de six ans, mais il est écourté à partir de 2011 (voir plus bas). Cette année, 2023 cantons seront renouvelés. A titre de comparaison, le Territoire de Belfort compte 15 cantons, le Nord 79.

Quand vote-t-on et comment?
En gros, seule la moitié des citoyens est appelée à se déplacer dans leurs bureaux de vote les 20 et 27 mars prochains. A noter, la Ville de Paris est exempte de vote, puisque les conseillers municipaux font également office de conseillers généraux, la municipalité et le département étant fusionné dans la capitale.

Le mode de scrutin est celui de l'élection uninominale à deux tours (sur le modèle des élections présidentielles et législatives). Un candidat est élu au premier tour s'il recueille la majorité des suffrages exprimés, qui doivent eux-mêmes représenter 25% des inscrits au moins. Le second tour voit s'affronter les candidats qui ont au moins franchi le seuil de 12,5% des voix des inscrits. Ce seuil a été relevé (il était de 10% auparavant) afin de limiter le nombre de triangulaires. Enfin, ce scrutin respecte la parité depuis une loi de 2008. Chaque candidat doit avoir un suppléant de sexe opposé. Mais dans les faits, 87,7% des conseillers généraux sont des hommes.

2011, une année spéciale?
Effectivement, les élections cantonales de cette année sont les dernières. Le mandat des conseillers est ainsi réduit à trois ans, puisqu'en 2014, ils devront faire place à des "conseillers territoriaux", fruits de la réforme des collectivités adoptées fin 2010. Ils remplaceront donc les conseillers généraux, mais aussi les conseillers régionaux.

A quoi sert un conseiller général?
Créés en 1789, les départements ont vu, avec les différentes lois sur la décentralisation, leur rôle beaucoup évolué. Aujourd'hui, le conseil général a les compétences pour agir sur la voirie (routes départementales et anciennes routes nationales), les transports scolaires, les collèges, l'aide aux associations et aux communes, la gestion des ports de pêche et de commerce, la gestion du fond de solidarité pour le logement ou encore celle du fonds d'aide à l'énergie.

En outre, le département est le fer de lance de la politique d'aide sociale en France. Il doit gérer les prérogatives des anciennes DDASS: aide sociale à l'enfance, prévention spécialisée, protection maternelle et infantile, prévention sanitaire... Mais il doit aussi s'occuper de l'insertion des personnes en difficultés, du financement du revenu de solidarité active (RSA) et de l'aide aux personnes handicapées et âgées.

Voir toutes les actualités | Retour à l'accueil